Quantcast

Re: Conférence-atelier LilyPond à Pessac

classic Classique list Liste threaded Arborescence
5 messages Options
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Conférence-atelier LilyPond à Pessac

John Mandereau
Le mardi 30 septembre 2008 à 06:13 +0100, Charlie Ledocq a écrit :
> Ce qui rebute les utilisateurs potentiels, c'est de ne pas avoir de GUI;
> et l'impression de devoir se convertir en "programmeur" pour l'écriture
> des codes. Quel argument opposer à celà?

Je n'ai pas d'argument en faveur d'une interface utilisateur en texte
source ou graphique en général, mais en pratique il y a des différences.
Une interface graphique (GUI) est généralement plus confortable pour
l'utilisateur, mais développer une bonne interface graphique demande
nettement plus de travail qu'une bonne interface texte.  Il me semble
aussi qu'il est traditionnellement plus naturel de séparer le fond et la
forme dans une interface de compilation de texte (par exemple LaTeX) ;
est-ce parce qu'on doit en général lire la documentation de tels
logiciels avant de s'en servir qu'on est amené à faire cette
séparation ? :-P

Pour ce qui est de l'impression de se convertir en "programmeur", cela
ne devrait venir assez naturellement grâce à une bonne documentation en
français... qui n'existe pas encore -- des traducteurs volontaires sont
toujours bienvenus !  D'après un de mes profs d'informatique, la
programmation deviendra dans les prochaines décennies une capacité aussi
courante que la lecture, l'écriture et le calcul.

John




_______________________________________________
liste de diffusion lilypond-user-fr
[hidden email]
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Conférence-atelier LilyPond à Pessac

Valentin Villenave
Administrateur
Le 6 octobre 2008 22:33, John Mandereau <[hidden email]> a écrit :

> Le mardi 30 septembre 2008 à 06:13 +0100, Charlie Ledocq a écrit :
>> Ce qui rebute les utilisateurs potentiels, c'est de ne pas avoir de GUI;
>> et l'impression de devoir se convertir en "programmeur" pour l'écriture
>> des codes. Quel argument opposer à celà?
>
> Je n'ai pas d'argument en faveur d'une interface utilisateur en texte
> source ou graphique en général, mais en pratique il y a des différences.
> Une interface graphique (GUI) est généralement plus confortable pour
> l'utilisateur, mais développer une bonne interface graphique demande
> nettement plus de travail qu'une bonne interface texte.  Il me semble
> aussi qu'il est traditionnellement plus naturel de séparer le fond et la
> forme dans une interface de compilation de texte (par exemple LaTeX) ;
> est-ce parce qu'on doit en général lire la documentation de tels
> logiciels avant de s'en servir qu'on est amené à faire cette
> séparation ? :-P

J'ajouterai que le fait d'avoir du code source directement lisible et
éditable rend tout le bazar infiniment plus robuste que du WYSIWYMG.
Le code non-lisible, binaire, propriétaire, etc. est notoirement
sensible à la moindre corruption, la moindre incompatibilité, le
moindre bug dans le programme ; au premier petit pépin, on se retrouve
avec un fichier irrécupérable, des fragments manquants ou
sens-dessus-dessous, et ainsi de suite ; et pas question de réparer ça
soi-même.

C'est particulièrement flagrant pour l"édition de texte : combien de
fois on se retrouve à galérer avec OpenOffice parce qu'un paragraphe
semble être dans le bon style mais ne l'est en fait pas vraiment etc
-- va donc essayer d'éditer à la main un document ODF ; je te souhaite
bien du courage. C'est possible à la rigueur, car le format est ouvert
; les logiciels propriétaires n'ont même pas cette chance.

Avec LilyPond, on n'a aucune surprise (et je parle du haut de mes 10
ans passés sous Sibelius/Finale/Encore au gré des piratages et des
bugs non-résolus). Aucune surprise : le code fait /ce/ /qu'on/ /lui/
/demande/. C'est net, clair, précis. Le logiciel ne décide rien à ta
place, te laisse un contrôle *absolu* ; si quelque chose ne va pas,
c'est /ton/ code qui est incorrect, point.

On pourrait aussi évoquer des exemples tous bêtes, comme les Wikis :
après avoir édité deux-trois articles Wikipédia, qui donc éprouverait
encore le besoin de
1-sélectionner son texte
2-cliquer sur l'icône "italique"
3- replacer son curseur
plutôt que de saisir tout bêtement à la main les deux malheureux
apostrophes qui font de l'italique ?

> Pour ce qui est de l'impression de se convertir en "programmeur", cela
> ne devrait venir assez naturellement grâce à une bonne documentation en
> français... qui n'existe pas encore -- des traducteurs volontaires sont
> toujours bienvenus !  D'après un de mes profs d'informatique, la
> programmation deviendra dans les prochaines décennies une capacité aussi
> courante que la lecture, l'écriture et le calcul.

Je n'en sais rien ; tout ce que je peux dire, c'est que ni John, ni
moi, ni la quasi-totalité des LilyPondeurs que nous connaissons n'est
programmeur ; après, que LilyPond nous ait habitués à manipuler du
code, c'est possible :-)

Valentin


_______________________________________________
liste de diffusion lilypond-user-fr
[hidden email]
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Conférence-atelier LilyPond à Pessac

John Mandereau
Le lundi 06 octobre 2008 à 22:51 +0200, Valentin Villenave a écrit :
> J'ajouterai que le fait d'avoir du code source directement lisible et
> éditable rend tout le bazar infiniment plus robuste que du WYSIWYMG.
> Le code non-lisible, binaire, propriétaire, etc. est notoirement
> sensible à la moindre corruption, la moindre incompatibilité, le
> moindre bug dans le programme ; au premier petit pépin, on se retrouve
> avec un fichier irrécupérable, des fragments manquants ou
> sens-dessus-dessous, et ainsi de suite ; et pas question de réparer ça
> soi-même.

Excellent argument !


> Je n'en sais rien ; tout ce que je peux dire, c'est que ni John, ni
> moi, ni la quasi-totalité des LilyPondeurs que nous connaissons n'est
> programmeur ; après, que LilyPond nous ait habitués à manipuler du
> code, c'est possible :-)

Si, nous sommes devenus programmeurs, mais non développeurs ou
informaticiens ; la différence peut être comparée à celle qui existe
entre les gens lettrés (c'est-à-dire presque tout le monde aujourd'hui
en France) et les écrivains.

John




_______________________________________________
liste de diffusion lilypond-user-fr
[hidden email]
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Conférence-atelier LilyPond à Pessac

Valentin Villenave
Administrateur
Le 6 octobre 2008 23:17, John Mandereau <[hidden email]> a écrit :
> Si, nous sommes devenus programmeurs, mais non développeurs ou
> informaticiens ; la différence peut être comparée à celle qui existe
> entre les gens lettrés (c'est-à-dire presque tout le monde aujourd'hui
> en France) et les écrivains.

_tu_ es devenu programmeur :-)

Pour ma part, je me qualifierais de codeur (je ne programme rien du tout).

Valentin


_______________________________________________
liste de diffusion lilypond-user-fr
[hidden email]
http://lists.gnu.org/mailman/listinfo/lilypond-user-fr
Répondre | Arborescence
Ouvrir ce message en vue arborescente
|  
Signaler un Contenu Inapproprié

Re: Conférence-atelier LilyPond à Pessac

gilgilgilgilgi
En réponse à ce message posté par John Mandereau
John Mandereau wrote
D'après un de mes profs d'informatique, la
programmation deviendra dans les prochaines décennies une capacité aussi
courante que la lecture, l'écriture et le calcul.
... autrement dit peu de gens sauront programmer ;-)

Chargement...